Sampleur d’Ableton

Dans cet article on va explorer le sampleur d'Ableton sous tout ses angles. Est-ce qu'il est si performant que ça ? Comment l'utiliser ? Quels secret cache t-il ?

Avant de commencer à sampler, on doit d’abord expliquer le jorgon. C’est quoi un sample et un sampleur.

Un sample est un échantillon de son. Littéralement, « sample » veut dire « échantillon ».

Sampler consiste à prélever une partie plus ou moins courte d’une musique pour se l’approprier et l’utiliser pour composer une nouvelle musique. Ce procédé est né grâce aux avancé technologiques et a été popularisé grâce à la musique éléctronique et le hiphop.

A la base un échantillonneur (ou sampler) est un instrument de musique électronique numérique ou analogique capable d’enregistrer des échantillons (bouts de sons) et de les reproduire en leur appliquant des traitements (= effets).

L’ancêtre des échantillonneur est le Mellotron qui date des années 1960. Il est analogique, c’est à dire que tout ce qu’on entent ou manipule sont des courants électrique.

Vingt ans plus tard sortira le Fairlight CMI qui sera le premier échantillonneur numérique. Il fonctionnera donc avec un système codé avec des 1 et des 0.

Quelques décénies plus tard, on se retrouve avec l’équivalent de tout ces instrument du XXème sicèle, complètement numérisé et accessible sur n’importe quel ordinateur.

Maintenant qu’on a clarifié le jargon et mis le sampler dans un contexte historique. Revenons à l’essentiel. On va voir comment utiliser celui d’Ableton Live.

Il y a deux sortes de sampler dans Ableton, « Simpler » et son grand frère « Sampler ».

Ce sont des instrument à part entière qui s’adapte aux besoins de leur utilisateur. Il ne viennent pas avec des tonnes de sons mais offrent énormément de possibilité.

Tu auras l’un ou l’autre en fonction de ta licence Ableton. « Simpler » est présent dans toutes les version du programme (Intro, Standard et Suite) alors que « Sampler » n’est présent que dans la version Suite.

Faisons tout d’abord un tour dans Simpler, même s’il a moins de fonctionnalités que Sampler. On peut quand même faire énormément de chose avec lui, tant qu’on s’y retrouve.

Voilà à quoi le plugin ressemble.

Il est partagé en deux sections principales. Sample et Controls.

L’onglet Sample contient les réglages généraux qui permettent de contrôler le chargement, la découpe et la lecture du son.

Cet onglet est lui même divisé en 3 sections : Classic, 1-Shot et Slice.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire