MD

MD

C’est un chanteur Bruxellois difficillement classable. Habitant à la campagne, Il enchaînant les allers-retours vers la capitale ce qui lui permettra de s’imprègne de l’atmosphère de ces deux zones très différentes. Le temps passé dans le train lui permettra aussi de prendre du recul sur la vie, consomer la musique, écrire et plus tard envisager une carrière. Toutefois, c’est à l’internat qu’il se mettra à l’écriture « à force d’être isolé et n’avoir que penser comme activité »

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.37) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE MD RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

Meet The Artist

Interview pour décrouvrir la personne derrière l’artiste.

Lire la vidéo

Donc, moi c’est Yousra. Je suis une membre active du médias Alohanews. Je suis éducatrice de formation : éducatrice spécialisée. Et j’ai un faible pour l’écriture. En gros c’est ça. J’ai fait pas mal de scènes aussi, parce que j’étais comédienne. Et j’ai aussi écrie des spectacle, des pièces de théâtre.

Je crois que c’est parce que je suis enfant unique. Et quand t’es enfant unique, tu crée des activités etc. Et moi l’écriture ça a toujours été un moyen de communique, un éxutoire tu vois. C’est des pulsion, du coup t’as envie d’écrire quand ça ne va pas, quand ça va bien. Surtout quand ça ne va pas. Et du coup, quand on lit ton texte, je n’ai pas forcément ce à quoi tu pensais quand tu l’a écrit. Et du coup tu veux imager ça, et quand tu veux imager t’arrive à la scène, je sais pas dessiner donc du coup autant interpréter directement. Et voilà, c’est un peu tout ça. Aujourd’hui l’écriture, j’arrive à faire passer les images que j’ai en tête, j’arrive à le faire passer plus ou moin bien dans mes textes.La scène, la photographie et le spectacle sont une manière d’imager ce que j’ai envie de faire passer comme message.

Tout part de l’écriture en fait. Si un jour je me mets à la photographie, ça sera forcément lié à l’écriture. Si je monte sur scène, ça sera forcément pour interpréter quelque chose. Même s’il y a un texte qu’on va m’imposer, si je n’y suis pas semsible… donc il y a toujours un rapport à l’écriture qui est important. Même quand on va clipper quelque chose. Il y a un rapport à l’écriture qui est important. Je vais écouter un son, mais j’ai besoin aussi de lire les paroles. Détachée de la musique, j’ai besoin d’avoir une relation directe avec l’écriture et les mots. Ca c’est certain !

C’est peut-être la manière de s’exprimer la plus puissante et violente pour moi. Le silence. Je suis quelqu’un qui parle énormeément, j’adore parler. Mais quand je parle pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors c’est que je suis dépassée. Même par un sentiment de joie intense, dés fois je ne vais plus réussir à parler et du coup, le silence est pour moi l’apogé de l’émotion. Qu’elle soit triste ou qu’elle soit joyeuse. Du coup, sur scène aussi le silence est important parce que tu tiens les gens en tension. Il y a des moments, quand j’assite à des pièce de théâtre, ces moments ou tout le monde a le souffle coupé. On attend la suite, on est comme ça [interprétation de soufle coupé]. Et puis après ça redescent parce qu’on vient mettre des mots la dessus. T’as limite envie de dire, ALLER ! DIT LE ! Et du coup, c’est vrai que c’est quelque chose que j’utilise énormément (le silence) dans mes textes et dans les préstation aussi que je fais. En tout cas j’essaie, parce que c’est vrai que les silences parfois me font peur aussi. C’est paradoxale. J’adore les silences mais en même temps les silences me font peur et du coup j’ai tendance à parler très vite, à dire plein de choses en même temps etc. Mais c’est vrai que les silence, j’éstime que c’est quelque chose de super important. Et j’y accorde énormément d’importance.

Je suis complètement cinéphile. Moi j’adore le cinéma. Je peux regarder 4-5 films en un jour, il n’y a aucun problème. Parce qu’effectivement, il y a tout. Tu peu y mettre de la musique. Mais on peut aussi faire ça sur une scène de théâtre. Tu peux y mettre de la musique, tu peux y mettre du silence, tu peu y mettre des poèmes. Mais c’est vrai que le cinéma a quelque chose de plus complet. Mais je suis plus sensible au théâtre parce que c’est quelque chose de vivant. C’est à dire que le moment ou tu monte sur scène, c’est à chaque fois une nouvelle expérience. Alors que le cinéma, c’est quelque chose que tu éteint. Une fois que le film est fini, ça y est. L’émotion elle y est figée. Alors que quand tu viens au théâtre, tu y viens avec ce que tu es. Tu es pleinement toi. Si t’as passé une mauvaise journée, si t’as reçu une mauvaise nouvelle ou que sais je. Il va falloir que tu montes sur scène et que tu donne tout. Alors qu’au cinéma, tu coupe. « Ah aujourd’hui je n’suis pas très bien, vas-y on va couper, on refera demain ». Le cinéma me fascine. Mais en tant que spectatrice. par contre le théâtre me fascine en tant qu’actrice. Moi j’adore jouer, j’adore monter sur scène. Et du coup, ce sont deux mondes différents. Mais à choisir, je crois que je préfère le théâtre.

Contenu bientôt disponible.

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Arunee

Arunee

Arunee est une chanteuse Jazz/R&B de la région de Bruxelles. Elle a toujours écouté de la musique mais c’est dans son adolescence qu’elle aura un déclic. C’est complètement par hasard qu’elle tombe sur un morceau d’Erykah Badu qui lui met la larme à l’oeil. C’était sa première rencontre avec la musique Soul/R&B et depuis ils sont inséparable.

Lire la vidéo
Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Tweeter

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.34) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE ARUNEE RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

Meet The Artist

Interview pour décrouvrir la personne derrière l’artiste.

Donc, moi c’est Yousra. Je suis une membre active du médias Alohanews. Je suis éducatrice de formation : éducatrice spécialisée. Et j’ai un faible pour l’écriture. En gros c’est ça. J’ai fait pas mal de scènes aussi, parce que j’étais comédienne. Et j’ai aussi écrie des spectacle, des pièces de théâtre.

Je crois que c’est parce que je suis enfant unique. Et quand t’es enfant unique, tu crée des activités etc. Et moi l’écriture ça a toujours été un moyen de communique, un éxutoire tu vois. C’est des pulsion, du coup t’as envie d’écrire quand ça ne va pas, quand ça va bien. Surtout quand ça ne va pas. Et du coup, quand on lit ton texte, je n’ai pas forcément ce à quoi tu pensais quand tu l’a écrit. Et du coup tu veux imager ça, et quand tu veux imager t’arrive à la scène, je sais pas dessiner donc du coup autant interpréter directement. Et voilà, c’est un peu tout ça. Aujourd’hui l’écriture, j’arrive à faire passer les images que j’ai en tête, j’arrive à le faire passer plus ou moin bien dans mes textes.La scène, la photographie et le spectacle sont une manière d’imager ce que j’ai envie de faire passer comme message.

Tout part de l’écriture en fait. Si un jour je me mets à la photographie, ça sera forcément lié à l’écriture. Si je monte sur scène, ça sera forcément pour interpréter quelque chose. Même s’il y a un texte qu’on va m’imposer, si je n’y suis pas semsible… donc il y a toujours un rapport à l’écriture qui est important. Même quand on va clipper quelque chose. Il y a un rapport à l’écriture qui est important. Je vais écouter un son, mais j’ai besoin aussi de lire les paroles. Détachée de la musique, j’ai besoin d’avoir une relation directe avec l’écriture et les mots. Ca c’est certain !

C’est peut-être la manière de s’exprimer la plus puissante et violente pour moi. Le silence. Je suis quelqu’un qui parle énormeément, j’adore parler. Mais quand je parle pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors c’est que je suis dépassée. Même par un sentiment de joie intense, dés fois je ne vais plus réussir à parler et du coup, le silence est pour moi l’apogé de l’émotion. Qu’elle soit triste ou qu’elle soit joyeuse. Du coup, sur scène aussi le silence est important parce que tu tiens les gens en tension. Il y a des moments, quand j’assite à des pièce de théâtre, ces moments ou tout le monde a le souffle coupé. On attend la suite, on est comme ça [interprétation de soufle coupé]. Et puis après ça redescent parce qu’on vient mettre des mots la dessus. T’as limite envie de dire, ALLER ! DIT LE ! Et du coup, c’est vrai que c’est quelque chose que j’utilise énormément (le silence) dans mes textes et dans les préstation aussi que je fais. En tout cas j’essaie, parce que c’est vrai que les silences parfois me font peur aussi. C’est paradoxale. J’adore les silences mais en même temps les silences me font peur et du coup j’ai tendance à parler très vite, à dire plein de choses en même temps etc. Mais c’est vrai que les silence, j’éstime que c’est quelque chose de super important. Et j’y accorde énormément d’importance.

Je suis complètement cinéphile. Moi j’adore le cinéma. Je peux regarder 4-5 films en un jour, il n’y a aucun problème. Parce qu’effectivement, il y a tout. Tu peu y mettre de la musique. Mais on peut aussi faire ça sur une scène de théâtre. Tu peux y mettre de la musique, tu peux y mettre du silence, tu peu y mettre des poèmes. Mais c’est vrai que le cinéma a quelque chose de plus complet. Mais je suis plus sensible au théâtre parce que c’est quelque chose de vivant. C’est à dire que le moment ou tu monte sur scène, c’est à chaque fois une nouvelle expérience. Alors que le cinéma, c’est quelque chose que tu éteint. Une fois que le film est fini, ça y est. L’émotion elle y est figée. Alors que quand tu viens au théâtre, tu y viens avec ce que tu es. Tu es pleinement toi. Si t’as passé une mauvaise journée, si t’as reçu une mauvaise nouvelle ou que sais je. Il va falloir que tu montes sur scène et que tu donne tout. Alors qu’au cinéma, tu coupe. « Ah aujourd’hui je n’suis pas très bien, vas-y on va couper, on refera demain ». Le cinéma me fascine. Mais en tant que spectatrice. par contre le théâtre me fascine en tant qu’actrice. Moi j’adore jouer, j’adore monter sur scène. Et du coup, ce sont deux mondes différents. Mais à choisir, je crois que je préfère le théâtre.

Contenu bientôt disponible.

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Queen Umba

Queen Umba

Queen Umba est une chanteuse Soul/R&B bruxelloise. Ses premiers contacts avec la musique furent par le biais de la danse et du chant. C’est à l’âge de 15 ans que ce qui n’était qu’un hobby de jeunesse devint son occupation principale. Elle travaille actuellement sur plusieurs singles avec les producteurs Don Moja et Dolfa, mais en attendant, voici son passage dans Journey Of A Beat.

Extrait de la chanson de Queen Umba

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.31) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE QUEEN UMBA RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

Meet The Artist

Interview pour décrouvrir la personne derrière l’artiste.

Donc, moi c’est Yousra. Je suis une membre active du médias Alohanews. Je suis éducatrice de formation : éducatrice spécialisée. Et j’ai un faible pour l’écriture. En gros c’est ça. J’ai fait pas mal de scènes aussi, parce que j’étais comédienne. Et j’ai aussi écrie des spectacle, des pièces de théâtre.

Je crois que c’est parce que je suis enfant unique. Et quand t’es enfant unique, tu crée des activités etc. Et moi l’écriture ça a toujours été un moyen de communique, un éxutoire tu vois. C’est des pulsion, du coup t’as envie d’écrire quand ça ne va pas, quand ça va bien. Surtout quand ça ne va pas. Et du coup, quand on lit ton texte, je n’ai pas forcément ce à quoi tu pensais quand tu l’a écrit. Et du coup tu veux imager ça, et quand tu veux imager t’arrive à la scène, je sais pas dessiner donc du coup autant interpréter directement. Et voilà, c’est un peu tout ça. Aujourd’hui l’écriture, j’arrive à faire passer les images que j’ai en tête, j’arrive à le faire passer plus ou moin bien dans mes textes.La scène, la photographie et le spectacle sont une manière d’imager ce que j’ai envie de faire passer comme message.

Tout part de l’écriture en fait. Si un jour je me mets à la photographie, ça sera forcément lié à l’écriture. Si je monte sur scène, ça sera forcément pour interpréter quelque chose. Même s’il y a un texte qu’on va m’imposer, si je n’y suis pas semsible… donc il y a toujours un rapport à l’écriture qui est important. Même quand on va clipper quelque chose. Il y a un rapport à l’écriture qui est important. Je vais écouter un son, mais j’ai besoin aussi de lire les paroles. Détachée de la musique, j’ai besoin d’avoir une relation directe avec l’écriture et les mots. Ca c’est certain !

C’est peut-être la manière de s’exprimer la plus puissante et violente pour moi. Le silence. Je suis quelqu’un qui parle énormeément, j’adore parler. Mais quand je parle pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors c’est que je suis dépassée. Même par un sentiment de joie intense, dés fois je ne vais plus réussir à parler et du coup, le silence est pour moi l’apogé de l’émotion. Qu’elle soit triste ou qu’elle soit joyeuse. Du coup, sur scène aussi le silence est important parce que tu tiens les gens en tension. Il y a des moments, quand j’assite à des pièce de théâtre, ces moments ou tout le monde a le souffle coupé. On attend la suite, on est comme ça [interprétation de soufle coupé]. Et puis après ça redescent parce qu’on vient mettre des mots la dessus. T’as limite envie de dire, ALLER ! DIT LE ! Et du coup, c’est vrai que c’est quelque chose que j’utilise énormément (le silence) dans mes textes et dans les préstation aussi que je fais. En tout cas j’essaie, parce que c’est vrai que les silences parfois me font peur aussi. C’est paradoxale. J’adore les silences mais en même temps les silences me font peur et du coup j’ai tendance à parler très vite, à dire plein de choses en même temps etc. Mais c’est vrai que les silence, j’éstime que c’est quelque chose de super important. Et j’y accorde énormément d’importance.

Je suis complètement cinéphile. Moi j’adore le cinéma. Je peux regarder 4-5 films en un jour, il n’y a aucun problème. Parce qu’effectivement, il y a tout. Tu peu y mettre de la musique. Mais on peut aussi faire ça sur une scène de théâtre. Tu peux y mettre de la musique, tu peux y mettre du silence, tu peu y mettre des poèmes. Mais c’est vrai que le cinéma a quelque chose de plus complet. Mais je suis plus sensible au théâtre parce que c’est quelque chose de vivant. C’est à dire que le moment ou tu monte sur scène, c’est à chaque fois une nouvelle expérience. Alors que le cinéma, c’est quelque chose que tu éteint. Une fois que le film est fini, ça y est. L’émotion elle y est figée. Alors que quand tu viens au théâtre, tu y viens avec ce que tu es. Tu es pleinement toi. Si t’as passé une mauvaise journée, si t’as reçu une mauvaise nouvelle ou que sais je. Il va falloir que tu montes sur scène et que tu donne tout. Alors qu’au cinéma, tu coupe. « Ah aujourd’hui je n’suis pas très bien, vas-y on va couper, on refera demain ». Le cinéma me fascine. Mais en tant que spectatrice. par contre le théâtre me fascine en tant qu’actrice. Moi j’adore jouer, j’adore monter sur scène. Et du coup, ce sont deux mondes différents. Mais à choisir, je crois que je préfère le théâtre.

Contenu bientôt disponible.

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

NKey

NKey

NKey est une artiste liégeoise à la voix versatille et au timbre mieleux. Elle a pu affuter sa plume grâce à de nombreux ateliers d’écritures. Vous pouvez tantôt l’entendre lacher des flows techniques à la Missy Eliot, tantôt l’entendre réaliser une performance vocale qui donne la chair de poule. Quel facette d’elle verrez vous aujourd’hui ? La réponse dans la vidéo.

Extrait de la chanson de NKey

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.30) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE NAY KELLIE RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

Meet The Artist

Interview pour décrouvrir la personne derrière l’artiste.

Lire la vidéo

Donc, moi c’est Yousra. Je suis une membre active du médias Alohanews. Je suis éducatrice de formation : éducatrice spécialisée. Et j’ai un faible pour l’écriture. En gros c’est ça. J’ai fait pas mal de scènes aussi, parce que j’étais comédienne. Et j’ai aussi écrie des spectacle, des pièces de théâtre.

Je crois que c’est parce que je suis enfant unique. Et quand t’es enfant unique, tu crée des activités etc. Et moi l’écriture ça a toujours été un moyen de communique, un éxutoire tu vois. C’est des pulsion, du coup t’as envie d’écrire quand ça ne va pas, quand ça va bien. Surtout quand ça ne va pas. Et du coup, quand on lit ton texte, je n’ai pas forcément ce à quoi tu pensais quand tu l’a écrit. Et du coup tu veux imager ça, et quand tu veux imager t’arrive à la scène, je sais pas dessiner donc du coup autant interpréter directement. Et voilà, c’est un peu tout ça. Aujourd’hui l’écriture, j’arrive à faire passer les images que j’ai en tête, j’arrive à le faire passer plus ou moin bien dans mes textes.La scène, la photographie et le spectacle sont une manière d’imager ce que j’ai envie de faire passer comme message.

Tout part de l’écriture en fait. Si un jour je me mets à la photographie, ça sera forcément lié à l’écriture. Si je monte sur scène, ça sera forcément pour interpréter quelque chose. Même s’il y a un texte qu’on va m’imposer, si je n’y suis pas semsible… donc il y a toujours un rapport à l’écriture qui est important. Même quand on va clipper quelque chose. Il y a un rapport à l’écriture qui est important. Je vais écouter un son, mais j’ai besoin aussi de lire les paroles. Détachée de la musique, j’ai besoin d’avoir une relation directe avec l’écriture et les mots. Ca c’est certain !

C’est peut-être la manière de s’exprimer la plus puissante et violente pour moi. Le silence. Je suis quelqu’un qui parle énormeément, j’adore parler. Mais quand je parle pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors c’est que je suis dépassée. Même par un sentiment de joie intense, dés fois je ne vais plus réussir à parler et du coup, le silence est pour moi l’apogé de l’émotion. Qu’elle soit triste ou qu’elle soit joyeuse. Du coup, sur scène aussi le silence est important parce que tu tiens les gens en tension. Il y a des moments, quand j’assite à des pièce de théâtre, ces moments ou tout le monde a le souffle coupé. On attend la suite, on est comme ça [interprétation de soufle coupé]. Et puis après ça redescent parce qu’on vient mettre des mots la dessus. T’as limite envie de dire, ALLER ! DIT LE ! Et du coup, c’est vrai que c’est quelque chose que j’utilise énormément (le silence) dans mes textes et dans les préstation aussi que je fais. En tout cas j’essaie, parce que c’est vrai que les silences parfois me font peur aussi. C’est paradoxale. J’adore les silences mais en même temps les silences me font peur et du coup j’ai tendance à parler très vite, à dire plein de choses en même temps etc. Mais c’est vrai que les silence, j’éstime que c’est quelque chose de super important. Et j’y accorde énormément d’importance.

Je suis complètement cinéphile. Moi j’adore le cinéma. Je peux regarder 4-5 films en un jour, il n’y a aucun problème. Parce qu’effectivement, il y a tout. Tu peu y mettre de la musique. Mais on peut aussi faire ça sur une scène de théâtre. Tu peux y mettre de la musique, tu peux y mettre du silence, tu peu y mettre des poèmes. Mais c’est vrai que le cinéma a quelque chose de plus complet. Mais je suis plus sensible au théâtre parce que c’est quelque chose de vivant. C’est à dire que le moment ou tu monte sur scène, c’est à chaque fois une nouvelle expérience. Alors que le cinéma, c’est quelque chose que tu éteint. Une fois que le film est fini, ça y est. L’émotion elle y est figée. Alors que quand tu viens au théâtre, tu y viens avec ce que tu es. Tu es pleinement toi. Si t’as passé une mauvaise journée, si t’as reçu une mauvaise nouvelle ou que sais je. Il va falloir que tu montes sur scène et que tu donne tout. Alors qu’au cinéma, tu coupe. « Ah aujourd’hui je n’suis pas très bien, vas-y on va couper, on refera demain ». Le cinéma me fascine. Mais en tant que spectatrice. par contre le théâtre me fascine en tant qu’actrice. Moi j’adore jouer, j’adore monter sur scène. Et du coup, ce sont deux mondes différents. Mais à choisir, je crois que je préfère le théâtre.

Contenu bientôt disponible.

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Ritchy Boy

Ritchy Boy

Ritchy Boy est un rappeur et chanteur qui fait souvent parler de lui sur instagram grâce à ses nombreuses victoires au concours 1minute2rap. En dehors de ça, c’est un artiste complet qui produit entièrement sa musique. Il fait partie des rares magiciens qui ont su transformer leurs amour du R&B et du Hiphop américain, en une identité musicale unique qui plait à un nombre croissant d’auditeur joicif.  

Extrait de la chanson de Ritchy Boy

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.26) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE RITCHY BOY RÉAL/ÉDITING MESSOINS PARTENAIRES DE DIFFUSION ALOHANEWS & CHASE PRODUCTION BEAUXSONS

Ses projets

J'arrête ou pas ? (2016)

Meet The Artist

Interview pour décrouvrir la personne derrière l’artiste.

Lire la vidéo

Donc, moi c’est Yousra. Je suis une membre active du médias Alohanews. Je suis éducatrice de formation : éducatrice spécialisée. Et j’ai un faible pour l’écriture. En gros c’est ça. J’ai fait pas mal de scènes aussi, parce que j’étais comédienne. Et j’ai aussi écrie des spectacle, des pièces de théâtre.

Je crois que c’est parce que je suis enfant unique. Et quand t’es enfant unique, tu crée des activités etc. Et moi l’écriture ça a toujours été un moyen de communique, un éxutoire tu vois. C’est des pulsion, du coup t’as envie d’écrire quand ça ne va pas, quand ça va bien. Surtout quand ça ne va pas. Et du coup, quand on lit ton texte, je n’ai pas forcément ce à quoi tu pensais quand tu l’a écrit. Et du coup tu veux imager ça, et quand tu veux imager t’arrive à la scène, je sais pas dessiner donc du coup autant interpréter directement. Et voilà, c’est un peu tout ça. Aujourd’hui l’écriture, j’arrive à faire passer les images que j’ai en tête, j’arrive à le faire passer plus ou moin bien dans mes textes.La scène, la photographie et le spectacle sont une manière d’imager ce que j’ai envie de faire passer comme message.

Tout part de l’écriture en fait. Si un jour je me mets à la photographie, ça sera forcément lié à l’écriture. Si je monte sur scène, ça sera forcément pour interpréter quelque chose. Même s’il y a un texte qu’on va m’imposer, si je n’y suis pas semsible… donc il y a toujours un rapport à l’écriture qui est important. Même quand on va clipper quelque chose. Il y a un rapport à l’écriture qui est important. Je vais écouter un son, mais j’ai besoin aussi de lire les paroles. Détachée de la musique, j’ai besoin d’avoir une relation directe avec l’écriture et les mots. Ca c’est certain !

C’est peut-être la manière de s’exprimer la plus puissante et violente pour moi. Le silence. Je suis quelqu’un qui parle énormeément, j’adore parler. Mais quand je parle pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors c’est que je suis dépassée. Même par un sentiment de joie intense, dés fois je ne vais plus réussir à parler et du coup, le silence est pour moi l’apogé de l’émotion. Qu’elle soit triste ou qu’elle soit joyeuse. Du coup, sur scène aussi le silence est important parce que tu tiens les gens en tension. Il y a des moments, quand j’assite à des pièce de théâtre, ces moments ou tout le monde a le souffle coupé. On attend la suite, on est comme ça [interprétation de soufle coupé]. Et puis après ça redescent parce qu’on vient mettre des mots la dessus. T’as limite envie de dire, ALLER ! DIT LE ! Et du coup, c’est vrai que c’est quelque chose que j’utilise énormément (le silence) dans mes textes et dans les préstation aussi que je fais. En tout cas j’essaie, parce que c’est vrai que les silences parfois me font peur aussi. C’est paradoxale. J’adore les silences mais en même temps les silences me font peur et du coup j’ai tendance à parler très vite, à dire plein de choses en même temps etc. Mais c’est vrai que les silence, j’éstime que c’est quelque chose de super important. Et j’y accorde énormément d’importance.

Je suis complètement cinéphile. Moi j’adore le cinéma. Je peux regarder 4-5 films en un jour, il n’y a aucun problème. Parce qu’effectivement, il y a tout. Tu peu y mettre de la musique. Mais on peut aussi faire ça sur une scène de théâtre. Tu peux y mettre de la musique, tu peux y mettre du silence, tu peu y mettre des poèmes. Mais c’est vrai que le cinéma a quelque chose de plus complet. Mais je suis plus sensible au théâtre parce que c’est quelque chose de vivant. C’est à dire que le moment ou tu monte sur scène, c’est à chaque fois une nouvelle expérience. Alors que le cinéma, c’est quelque chose que tu éteint. Une fois que le film est fini, ça y est. L’émotion elle y est figée. Alors que quand tu viens au théâtre, tu y viens avec ce que tu es. Tu es pleinement toi. Si t’as passé une mauvaise journée, si t’as reçu une mauvaise nouvelle ou que sais je. Il va falloir que tu montes sur scène et que tu donne tout. Alors qu’au cinéma, tu coupe. « Ah aujourd’hui je n’suis pas très bien, vas-y on va couper, on refera demain ». Le cinéma me fascine. Mais en tant que spectatrice. par contre le théâtre me fascine en tant qu’actrice. Moi j’adore jouer, j’adore monter sur scène. Et du coup, ce sont deux mondes différents. Mais à choisir, je crois que je préfère le théâtre.

Contenu bientôt disponible.

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Safranna

Safranna

Safranna est une auteur-interprète montoise. Bercée par de la musique iranienne depuis sa tendre enfance, elle grandi et élargit son écoute avec notamment de la musique Soul et R&B. C’est naturellement qu’elle commencera à s’essayer au chant et à l’écriture. Elle étudie le théâtre à Bruxelles, ce qui l’a aidé à oser partager sa musique et se confronter à un publique.

Extrait de la chanson de Safranna

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.23) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE SAFRANNA RÉAL/ÉDITING MESSOINS PARTENAIRES DE DIFFUSION ALOHANEWS & CHASE PRODUCTION BEAUXSONS

Meet The Artist

Interview pour décrouvrir la personne derrière l’artiste.

Lire la vidéo

Donc, moi c’est Yousra. Je suis une membre active du médias Alohanews. Je suis éducatrice de formation : éducatrice spécialisée. Et j’ai un faible pour l’écriture. En gros c’est ça. J’ai fait pas mal de scènes aussi, parce que j’étais comédienne. Et j’ai aussi écrie des spectacle, des pièces de théâtre.

Je crois que c’est parce que je suis enfant unique. Et quand t’es enfant unique, tu crée des activités etc. Et moi l’écriture ça a toujours été un moyen de communique, un éxutoire tu vois. C’est des pulsion, du coup t’as envie d’écrire quand ça ne va pas, quand ça va bien. Surtout quand ça ne va pas. Et du coup, quand on lit ton texte, je n’ai pas forcément ce à quoi tu pensais quand tu l’a écrit. Et du coup tu veux imager ça, et quand tu veux imager t’arrive à la scène, je sais pas dessiner donc du coup autant interpréter directement. Et voilà, c’est un peu tout ça. Aujourd’hui l’écriture, j’arrive à faire passer les images que j’ai en tête, j’arrive à le faire passer plus ou moin bien dans mes textes.La scène, la photographie et le spectacle sont une manière d’imager ce que j’ai envie de faire passer comme message.

Tout part de l’écriture en fait. Si un jour je me mets à la photographie, ça sera forcément lié à l’écriture. Si je monte sur scène, ça sera forcément pour interpréter quelque chose. Même s’il y a un texte qu’on va m’imposer, si je n’y suis pas semsible… donc il y a toujours un rapport à l’écriture qui est important. Même quand on va clipper quelque chose. Il y a un rapport à l’écriture qui est important. Je vais écouter un son, mais j’ai besoin aussi de lire les paroles. Détachée de la musique, j’ai besoin d’avoir une relation directe avec l’écriture et les mots. Ca c’est certain !

C’est peut-être la manière de s’exprimer la plus puissante et violente pour moi. Le silence. Je suis quelqu’un qui parle énormeément, j’adore parler. Mais quand je parle pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors c’est que je suis dépassée. Même par un sentiment de joie intense, dés fois je ne vais plus réussir à parler et du coup, le silence est pour moi l’apogé de l’émotion. Qu’elle soit triste ou qu’elle soit joyeuse. Du coup, sur scène aussi le silence est important parce que tu tiens les gens en tension. Il y a des moments, quand j’assite à des pièce de théâtre, ces moments ou tout le monde a le souffle coupé. On attend la suite, on est comme ça [interprétation de soufle coupé]. Et puis après ça redescent parce qu’on vient mettre des mots la dessus. T’as limite envie de dire, ALLER ! DIT LE ! Et du coup, c’est vrai que c’est quelque chose que j’utilise énormément (le silence) dans mes textes et dans les préstation aussi que je fais. En tout cas j’essaie, parce que c’est vrai que les silences parfois me font peur aussi. C’est paradoxale. J’adore les silences mais en même temps les silences me font peur et du coup j’ai tendance à parler très vite, à dire plein de choses en même temps etc. Mais c’est vrai que les silence, j’éstime que c’est quelque chose de super important. Et j’y accorde énormément d’importance.

Je suis complètement cinéphile. Moi j’adore le cinéma. Je peux regarder 4-5 films en un jour, il n’y a aucun problème. Parce qu’effectivement, il y a tout. Tu peu y mettre de la musique. Mais on peut aussi faire ça sur une scène de théâtre. Tu peux y mettre de la musique, tu peux y mettre du silence, tu peu y mettre des poèmes. Mais c’est vrai que le cinéma a quelque chose de plus complet. Mais je suis plus sensible au théâtre parce que c’est quelque chose de vivant. C’est à dire que le moment ou tu monte sur scène, c’est à chaque fois une nouvelle expérience. Alors que le cinéma, c’est quelque chose que tu éteint. Une fois que le film est fini, ça y est. L’émotion elle y est figée. Alors que quand tu viens au théâtre, tu y viens avec ce que tu es. Tu es pleinement toi. Si t’as passé une mauvaise journée, si t’as reçu une mauvaise nouvelle ou que sais je. Il va falloir que tu montes sur scène et que tu donne tout. Alors qu’au cinéma, tu coupe. « Ah aujourd’hui je n’suis pas très bien, vas-y on va couper, on refera demain ». Le cinéma me fascine. Mais en tant que spectatrice. par contre le théâtre me fascine en tant qu’actrice. Moi j’adore jouer, j’adore monter sur scène. Et du coup, ce sont deux mondes différents. Mais à choisir, je crois que je préfère le théâtre.

Contenu bientôt disponible.

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Anne Sophie Terschan

Anne Sophie Terschan

Anne Sophie Terschan est une chanteuse à la voix transcendante et je ne suis pas le seul à le penser. Toute petite, ses parent se sont rendu compte de ses compétences et l’ont inscrit à l’académie de musique. Quelques années plus tard, elle participe à plusieurs concours de chant dont The Voice Belgium, Rising Start et le WCOPA qui est un championnat international de chant qui se déroulait à Los Angeles. Bref, elle a de l’expérience mais je vous laisse découvrir tout ça en vidéo.

Extrait de la chanson de Anne Sophie

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.22) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE ANNE SOPHIE TERSCHAN CO-AUTEUR KRIS ZOLA RÉAL/ÉDITING MESSOINS PARTENAIRES DE DIFFUSION ALOHANEWS & CHASE PRODUCTION BEAUXSONS

SUIS ANNE SOPHIE

Meet The Artist

Interview pour décrouvrir la personne derrière l’artiste.

Lire la vidéo

Donc, moi c’est Yousra. Je suis une membre active du médias Alohanews. Je suis éducatrice de formation : éducatrice spécialisée. Et j’ai un faible pour l’écriture. En gros c’est ça. J’ai fait pas mal de scènes aussi, parce que j’étais comédienne. Et j’ai aussi écrie des spectacle, des pièces de théâtre.

Je crois que c’est parce que je suis enfant unique. Et quand t’es enfant unique, tu crée des activités etc. Et moi l’écriture ça a toujours été un moyen de communique, un éxutoire tu vois. C’est des pulsion, du coup t’as envie d’écrire quand ça ne va pas, quand ça va bien. Surtout quand ça ne va pas. Et du coup, quand on lit ton texte, je n’ai pas forcément ce à quoi tu pensais quand tu l’a écrit. Et du coup tu veux imager ça, et quand tu veux imager t’arrive à la scène, je sais pas dessiner donc du coup autant interpréter directement. Et voilà, c’est un peu tout ça. Aujourd’hui l’écriture, j’arrive à faire passer les images que j’ai en tête, j’arrive à le faire passer plus ou moin bien dans mes textes.La scène, la photographie et le spectacle sont une manière d’imager ce que j’ai envie de faire passer comme message.

Tout part de l’écriture en fait. Si un jour je me mets à la photographie, ça sera forcément lié à l’écriture. Si je monte sur scène, ça sera forcément pour interpréter quelque chose. Même s’il y a un texte qu’on va m’imposer, si je n’y suis pas semsible… donc il y a toujours un rapport à l’écriture qui est important. Même quand on va clipper quelque chose. Il y a un rapport à l’écriture qui est important. Je vais écouter un son, mais j’ai besoin aussi de lire les paroles. Détachée de la musique, j’ai besoin d’avoir une relation directe avec l’écriture et les mots. Ca c’est certain !

C’est peut-être la manière de s’exprimer la plus puissante et violente pour moi. Le silence. Je suis quelqu’un qui parle énormeément, j’adore parler. Mais quand je parle pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors c’est que je suis dépassée. Même par un sentiment de joie intense, dés fois je ne vais plus réussir à parler et du coup, le silence est pour moi l’apogé de l’émotion. Qu’elle soit triste ou qu’elle soit joyeuse. Du coup, sur scène aussi le silence est important parce que tu tiens les gens en tension. Il y a des moments, quand j’assite à des pièce de théâtre, ces moments ou tout le monde a le souffle coupé. On attend la suite, on est comme ça [interprétation de soufle coupé]. Et puis après ça redescent parce qu’on vient mettre des mots la dessus. T’as limite envie de dire, ALLER ! DIT LE ! Et du coup, c’est vrai que c’est quelque chose que j’utilise énormément (le silence) dans mes textes et dans les préstation aussi que je fais. En tout cas j’essaie, parce que c’est vrai que les silences parfois me font peur aussi. C’est paradoxale. J’adore les silences mais en même temps les silences me font peur et du coup j’ai tendance à parler très vite, à dire plein de choses en même temps etc. Mais c’est vrai que les silence, j’éstime que c’est quelque chose de super important. Et j’y accorde énormément d’importance.

Je suis complètement cinéphile. Moi j’adore le cinéma. Je peux regarder 4-5 films en un jour, il n’y a aucun problème. Parce qu’effectivement, il y a tout. Tu peu y mettre de la musique. Mais on peut aussi faire ça sur une scène de théâtre. Tu peux y mettre de la musique, tu peux y mettre du silence, tu peu y mettre des poèmes. Mais c’est vrai que le cinéma a quelque chose de plus complet. Mais je suis plus sensible au théâtre parce que c’est quelque chose de vivant. C’est à dire que le moment ou tu monte sur scène, c’est à chaque fois une nouvelle expérience. Alors que le cinéma, c’est quelque chose que tu éteint. Une fois que le film est fini, ça y est. L’émotion elle y est figée. Alors que quand tu viens au théâtre, tu y viens avec ce que tu es. Tu es pleinement toi. Si t’as passé une mauvaise journée, si t’as reçu une mauvaise nouvelle ou que sais je. Il va falloir que tu montes sur scène et que tu donne tout. Alors qu’au cinéma, tu coupe. « Ah aujourd’hui je n’suis pas très bien, vas-y on va couper, on refera demain ». Le cinéma me fascine. Mais en tant que spectatrice. par contre le théâtre me fascine en tant qu’actrice. Moi j’adore jouer, j’adore monter sur scène. Et du coup, ce sont deux mondes différents. Mais à choisir, je crois que je préfère le théâtre.

Contenu bientôt disponible.

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Roxy Rose

Roxy Rose

Roxy Rose est une chanteuse Soul/R&B à la voix suave et envoutante. Son dernier projet : Roses & Mars rassemblait une variété de sensations grâce non seulement au large comité de producteur présent mais aussi et grâce à l’eccléctisme de Roxy et sa manière de nous faire voyager tout en gardant cette base Soul/R&B qui lui va si bien.

Extrait de la chanson de Roxy Rose

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.17) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE ROXY ROSE RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

Ses projets

Roxy Rose Roses & mars
Roses & Mars (2015)

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Osato

Osato

Osato est une chanteuse Soul/R&B. C’est en chantant dans la chorale de son Eglise qu’elle développe une passion pour le chant. De là, naitra une envie de créer sa propre musique, écrire ses propres chanson. 

Extrait de la chanson d’Osato

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.12) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE OSATO RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

Meet The Artist

Interview pour décrouvrir la personne derrière l’artiste.

Lire la vidéo

Donc, moi c’est Yousra. Je suis une membre active du médias Alohanews. Je suis éducatrice de formation : éducatrice spécialisée. Et j’ai un faible pour l’écriture. En gros c’est ça. J’ai fait pas mal de scènes aussi, parce que j’étais comédienne. Et j’ai aussi écrie des spectacle, des pièces de théâtre.

Je crois que c’est parce que je suis enfant unique. Et quand t’es enfant unique, tu crée des activités etc. Et moi l’écriture ça a toujours été un moyen de communique, un éxutoire tu vois. C’est des pulsion, du coup t’as envie d’écrire quand ça ne va pas, quand ça va bien. Surtout quand ça ne va pas. Et du coup, quand on lit ton texte, je n’ai pas forcément ce à quoi tu pensais quand tu l’a écrit. Et du coup tu veux imager ça, et quand tu veux imager t’arrive à la scène, je sais pas dessiner donc du coup autant interpréter directement. Et voilà, c’est un peu tout ça. Aujourd’hui l’écriture, j’arrive à faire passer les images que j’ai en tête, j’arrive à le faire passer plus ou moin bien dans mes textes.La scène, la photographie et le spectacle sont une manière d’imager ce que j’ai envie de faire passer comme message.

Tout part de l’écriture en fait. Si un jour je me mets à la photographie, ça sera forcément lié à l’écriture. Si je monte sur scène, ça sera forcément pour interpréter quelque chose. Même s’il y a un texte qu’on va m’imposer, si je n’y suis pas semsible… donc il y a toujours un rapport à l’écriture qui est important. Même quand on va clipper quelque chose. Il y a un rapport à l’écriture qui est important. Je vais écouter un son, mais j’ai besoin aussi de lire les paroles. Détachée de la musique, j’ai besoin d’avoir une relation directe avec l’écriture et les mots. Ca c’est certain !

C’est peut-être la manière de s’exprimer la plus puissante et violente pour moi. Le silence. Je suis quelqu’un qui parle énormeément, j’adore parler. Mais quand je parle pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors c’est que je suis dépassée. Même par un sentiment de joie intense, dés fois je ne vais plus réussir à parler et du coup, le silence est pour moi l’apogé de l’émotion. Qu’elle soit triste ou qu’elle soit joyeuse. Du coup, sur scène aussi le silence est important parce que tu tiens les gens en tension. Il y a des moments, quand j’assite à des pièce de théâtre, ces moments ou tout le monde a le souffle coupé. On attend la suite, on est comme ça [interprétation de soufle coupé]. Et puis après ça redescent parce qu’on vient mettre des mots la dessus. T’as limite envie de dire, ALLER ! DIT LE ! Et du coup, c’est vrai que c’est quelque chose que j’utilise énormément (le silence) dans mes textes et dans les préstation aussi que je fais. En tout cas j’essaie, parce que c’est vrai que les silences parfois me font peur aussi. C’est paradoxale. J’adore les silences mais en même temps les silences me font peur et du coup j’ai tendance à parler très vite, à dire plein de choses en même temps etc. Mais c’est vrai que les silence, j’éstime que c’est quelque chose de super important. Et j’y accorde énormément d’importance.

Je suis complètement cinéphile. Moi j’adore le cinéma. Je peux regarder 4-5 films en un jour, il n’y a aucun problème. Parce qu’effectivement, il y a tout. Tu peu y mettre de la musique. Mais on peut aussi faire ça sur une scène de théâtre. Tu peux y mettre de la musique, tu peux y mettre du silence, tu peu y mettre des poèmes. Mais c’est vrai que le cinéma a quelque chose de plus complet. Mais je suis plus sensible au théâtre parce que c’est quelque chose de vivant. C’est à dire que le moment ou tu monte sur scène, c’est à chaque fois une nouvelle expérience. Alors que le cinéma, c’est quelque chose que tu éteint. Une fois que le film est fini, ça y est. L’émotion elle y est figée. Alors que quand tu viens au théâtre, tu y viens avec ce que tu es. Tu es pleinement toi. Si t’as passé une mauvaise journée, si t’as reçu une mauvaise nouvelle ou que sais je. Il va falloir que tu montes sur scène et que tu donne tout. Alors qu’au cinéma, tu coupe. « Ah aujourd’hui je n’suis pas très bien, vas-y on va couper, on refera demain ». Le cinéma me fascine. Mais en tant que spectatrice. par contre le théâtre me fascine en tant qu’actrice. Moi j’adore jouer, j’adore monter sur scène. Et du coup, ce sont deux mondes différents. Mais à choisir, je crois que je préfère le théâtre.

Contenu bientôt disponible.

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Nephtys

Nephtys

Nephtys est une chanteuse et performeuse hors-pair.  Elle a débuté en faisant une tournée avec un groupe ecclectique ce qui lui donna le baggage nécéssaire pour lancer sa carrière solo. Depuis, elle a sorti son premier projet « Mistress of the house »,  qui a u succès grandissant. Nephtys représente un judicieux mélange entre la douceur R&B, une énergie Hiphop et l’audace d’une show woman.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Tweeter

Extrait de la chanson de Nephtys

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.8) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE NEPHTYS RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

David Ngyah

David Ngyah

David Ngyah est un chanteur anversois dont vous entendrez parler. Il a collaboré avec le groupe Blackwav. et a fait une tournée de festival en leur compagnie. A ses heures perdues, il sillonne les bar d’Anvers pour participer à des Jam Sessions. Cet exercice l’a permis de développer son vocabulaire musical et tester les limites de sa voix qui est déjà à couper le souffle. 

Extrait de la chanson de David

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.7) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE DAVID NGYAH RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

DrFa

Dr Fa

Dr Fa est un chanteur très discret que vous n’entendrez qu’à de rare occasions. Tandis que sa voix suave et ses interprétations sincères vous tiendront en haleine. Ses mots doux vous attaqueront avec la violence d’une caresse.

Extrait de la chanson de Dr.Fa

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.6) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE DR.FA RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires

Deekay

Deekay

Deekay est un rappeur Montois à l’univers varié qu’on peut difficillement caser dans un style. Il écrit et sort des morceaux depuis maintenant 10 ans. Certain le reconnaissance grâce à ses gestuelles magique d’autres grâce à ses flows imprévisible.  Il forme un duo avec le rappeur Baster-J, sous le nom de SDLN (Société De La Nuit). 

Extrait de la chanson de Deekay

CRÉDITS :
ÉMISSION JOURNEY OF A BEAT (EP.1) COMPOSITEUR MESSOINS ARTISTE DEEKAY RÉAL/ÉDITING MESSOINS PRODUCTION BEAUXSONS

NE MANQUES PAS LE PROCHAIN ÉPISODE

Inscris toi à ma Newsletter mensuelle pour ne pas manquer les épisode de Journey Of A Beat. Tout comme toi, je déteste les spams. Donc je ne t’enverrais pas plus d’Emails que nécessaire. Tu pourras d’ailleurs annuler ton inscription à tout moment.

Épisodes similaires